Dirty
Dirty The only thing I listen to is indie music. Always forget my earplugs before a show.

José González - Vestiges & Claws

José González - Vestiges & Claws

Imperial Recordings (2015)

Le hippie suédois revient avec un troisième album solo aux mélodies doucement dodelinantes, parfois pop et bienveillantes, parfois mystiques.

Le plus intéressant reste quand les cordes en nylon résonnent et nous bercent en rythme, quand il y a de la place pour le silence et l’imagination, l’espoir et le recueillement. L’instrumental Vissel aurait pu être écrit par son cousin à la voix grave, Bill Callahan. Le minimalisme est à l’honneur car José sait aller à l’essentiel.

Ce Every Age, en forme de musique de générique de fin est un petit hymne invitant à la réflexion, à l’élévation. Alors on monte, on monte… on grimpe même jusque dans la stratosphère pour admirer la vue, s’émerveiller de l’immensité, puis au final plus rien, sauf le silence…