Dirty
Dirty The only thing I listen to is indie music. Always forget my earplugs before a show.

Basement - Promise Everything

Basement - Promise Everything

Run for Cover (2016)

Décidément le label Run for Cover regorge de jeunes talents, et les anglais de Basement sont bien décidés à nous montrer que la scène post-hardcore / emo des 90s a fait de beaux petits.

Plus de vingt ans après les cultissimes envolées de Sunny Day Real Estate, Jawbox, Quicksand, Rival Schools ou Deftones plus tard, on retrouve pour notre plus grand bonheur de belles mélodies portées par une énergie positive contenue, qui fini par vous exploser à la face pour vous procurer un orgasme auditif. Les guitares et le chant sont d’une efficacité redoutable et le morceau est suffisamment bref pour vous faire ressentir cette bizarre sensation de coitus interruptus.

Pour nous remettre de nos émotions, le deuxième single Oversized calme le jeu et nous évite la syncope. On dévale alors un versant plus pop, aux antipodes de la démonstration de force, avec un petit feeling à la Nada Surf ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Basement a grandi et veut clairement jouer dans la cour des grands, en proposant une production plus léchée, un son plus clair, et des chansons calibrées pour une audience un poil plus large tout en gardant cette intensité qui fait leur force. Ils ont bien l’air en passe de réussir leur pari.