X
X Fils de Satan.

John Garcia - The Coyote Who Spoke In Tongues

John Garcia - The Coyote Who Spoke In Tongues

Napalm Rec. (2017)

Deuxième album solo pour la voix du désert avec un LP entièrement acoustique. John Garcia délaisse le temps d’un disque la fuzz pour les guitares sèches et les percus pour une ambiance feu de camps au milieu des cactus. Et ça marche ! Plutôt très bien même.Cinq nouvelles chansons écrites pour l’occasion et quatre reprises de Kyuss remaniées. On peut même parler de relecture en ce qui concerne Green Machine et Gardenia, méconnaissables, devenant crépusculaires. Space Cadet et surtout El Rodeo prouvent que la disto ne faisait pas tout dans Kyuss, et que ces gars là étaient avant tout de putain de songwriters.Les inédits sont également très cools (Kylie, Argleben II), les guitares sonnent brutes et le chant tout en retenue, avec toujours cette tension qui lui est propre.Give Me 250 ML et The Hollingsworth Sessions sont un avant-goût du prochain album puisque Garcia prévoit de les réenregistrer en électrique cette fois-ci. Ce qui laisse envisager du très bon. Et en bonus on a droit à deux titres live (250 ML, The BLD) qui nous font regretter que John ne fasse pas la tournée des bars par chez nous. En attendant on se précipitera dans les festivals cet été pour voir Slo Burn, autre groupe éphémère post Kyuss de John Garcia, ressuscité le temps de quelques dates.John Garcia ou la force tranquille, qui nous rappelle qu’il reste le boss.