Dirty
Dirty The only thing I listen to is indie music. Always forget my earplugs before a show.

Pile - A Hairshirt of Purpose

Pile - A Hairshirt of Purpose

Exploding in Sound (2017)

Il fait bon plonger dans ce nouvel album de Pile comme on se vautre dans un bon bain chaud.

Il n’y a ensuite qu’à laisser faire, partir à la dérive. Le bouche à oreille dépassera désormais les frontières du Massachusetts et celles de Boston, leur fief, où ils sont adulés depuis de nombreuses années maintenant. Tu m’étonnes, c’est pas tous les jours, qu’un groupe arrive à s’imposer avec singularité et classe, sans forcer son talent. Avec son ambiance tour à tour bien tendue, toujours pesante et souvent explosive, ses compositions savamment construites et un Rich Maguire, au timbre de voix aussi guilleret et monocorde que celui de Pall Jenkins de Black Heart Procession ou celui de Paul Banks d’Interpol, il y a fort à parier qu’on tient là une des belles surprises de l’année.Pas la peine d’en dire trop, vous êtes assez grands pour vous faire votre propre idée, ça se savoure toujours mieux en solo ces choses là.  On peut juste vous dire qu’il y a une palanquée de bons morceaux et qu’en 45 minutes ils donnent une belle leçon de bravoure à plus d’un, sans devoir jouer les gros bras. Un peu comme Chokebore à son époque (Dogs). Ce mélodrame abrasif est assez jouissif et c’est clairement une formation à aller découvrir sur scène.Perso ça me donne envie d’aller creuser un peu plus leur discographie, même si cet album semble être celui de la maturité comme on dit. Traduisez, ah ouais ok, c’est moins rentre dedans que les premiers. quand même. Un peu de sagesse point trop ne nuit.Pile poil dans le mille.