X
X Fils de Satan.

VOJD - The Outer Ocean

VOJD - The Outer Ocean

High Roller Records (2018)

Black Trip revient sous le nom de VOJD, avec pour seuls rescapés Joseph Tholl qui s’occupe de la basse en plus du chant et l’indéboulonnable Peter Stjärvind à la guitare.

Après un changement de nom (à contre cœur, pour cause d’ayants droits), et d’un jeu des chaises musicales dans le line-up.

À ces petits détails près la formule n’a pas bougé, mieux, elle s’est affinée. On retrouve tout ce pourquoi on avait adoré Goin’ Under (2013) et Shadowline (2015), les deux albums précédents : du classic Hard Rock pur jus avec un zeste de NWOBHM. Mais pas que cette fois-ci…

VOJD n’a pas oublié notre zone de confort avec des tubes redoutables : Break Out, Delusions In The Sky (Ah! ces twin guitars !), Vindicated Blues et son chant débarquant sans prévenir, Heavy Sky et son refrain chanté à toute vitesse.La surprise est du côté de Dream Machine avec son piano et son harmonica pour une ambiance bluesy/classic rock et The Outer Ocean, une ballade tout en retenue qui nous aspire vers le fond avec son atmosphère aquatique et anxiogène.

Joseph Tholl chante mieux que jamais, il module de plus en plus sa voix, et l’ensemble évoque toujours le Maiden ère Di’anno, Thin Lizzy ou encore le Scorpions période Uli Jon Roth. Bref, encore un sans faute.

À l’instar de Dead Lord et Night, VOJD prouve une fois de plus que les suédois sont les boss en matière de revival, c’est fait avec classe et respect dans la plus grande des traditions et le tout sonne étonnamment frais.

Long live to the New Wave Of Swedish Heavy Metal !